Oser le pari de l'éducatif

 

Article créé le 15/07/2013

Un atelier de pré-formation aux métiers de l'automobile

Un atelier de pré-formation aux métiers de l'automobile

Protéger, éduquer, insérer

La protection judiciaire de la jeunesse

Direction du ministère de la Justice, la Direction départementale de la protection judiciaire de la jeunesse (DDPJJ) assure la prise en charge éducative des mineurs et jeunes majeurs faisant l’objet de décisions judiciaires. Ce système de protection repose sur la collaboration de l’autorité judiciaire et du secteur éducatif.

La DDPJJ habilite et contrôle des établissements du secteur associatif pouvant prendre en charge des jeunes confiés dans le cadre d’une décision judiciaire, au civil comme au pénal. Avec 200 agents du service public, la PJJ du Rhône assure l’exercice de 4 800 mesures éducatives dans l’année, qui concernent au quotidien 1 400 jeunes.

Oser le pari de l’éducatif

La DDPJJ a pour objectif d’aider l’adolescent à se réparer et à réparer les conséquences de ses actes. Elle l’accompagne dans la construction de son projet de vie, tout en permettant à sa famille de retrouver sa place auprès de lui. Elle aide le jeune majeur à réaliser son autonomie. Elle prévient la délinquance ou la récidive d’actes de délinquance. Elle éduque les jeunes dans les gestes de la vie quotidienne et leurs rapports avec la loi et, si besoin, les protège contre eux-mêmes dans une période d’adolescence propre aux troubles. Par un encadrement éducatif fort, elle tente de contenir les effets déstructurants des carences éducatives accumulées.

Des établissements appropriés

Les centres d’action éducative sont des services de milieu ouvert en charge de mesures d’investigation et d’accompagnement éducatif, au civil et au pénal, auprès des familles de mineurs ou jeunes majeurs. Les centres de placement immédiat sont en charge du placement judiciaire des mineurs confiés par les magistrats. Les unités éducatives d’activités de jour ont pour objectifs la sensibilisation aux métiers, la préformation et l’accès à l’insertion des jeunes sous main de justice. Et pour les problématiques les plus complexes, le Rhône dispose d’un centre éducatif renforcé, de l’accès, au niveau régional, de trois centres éducatifs fermés et, en 2007, d’un établissement pénitentiaire pour mineurs.

Des équipes éducatives variées

Des équipes pluridisciplinaires encadrent les jeunes : éducateurs, assistants de service social, professeurs techniques, psychologues, personnels administratifs et techniques. En complément du secteur public et départemental, 26 associations habilitées gèrent 62 établissements (maisons d’enfants à caractère social, foyers d’adolescents, centres de formation, services d’investigation, services de milieu ouvert, services de placement familial, foyers de jeunes travailleurs…) et participent, avec 1 215 personnels, à l’encadrement quotidien d’environ 5 000 jeunes, en lien avec les services du Département.

Un partenariat actif

Plusieurs partenaires publics travaillent ensemble au service d’une même philosophie : “le but de toute éducation est de rendre progressivement un enfant libre et autonome, dans le respect des autres et de lui-même”. Les maires sont associés dans le cadre des dispositifs de prévention de la délinquance et de lutte contre la toxicomanie. Le Département du Rhône, en lien avec la PJJ, assure le contrôle, l’animation et la tarification conjointe des établissements et services associatifs. La DDASS prend en charge les enfants relevant du handicap et connus de la Justice. L’Education nationale, les services de police et de gendarmerie contribuent également à cette mission.
 
 

Direction interdépartementale de la protection judiciaire de la jeunesse (DIPJJ) Centre-Est
75, rue de la Villette - BP 73269 - 69404 LYON Cedex
Tél.: 04.72.33.06.40 - Fax: 04.72.33.68.61
dirpjj-centre-est@justice.fr