Actualités

Second programme d'actions de prévention des inondations sur le bassin versant de la Brévenne - Turdine

 
 
Second programme d'actions de prévention des inondations - Brévenne - Turdine

Le syndicat de rivières Brévenne-Turdine (SYRIBT) et l’État, représenté par le sous-préfet de Villefranche-sur-Saône, ont lancé officiellement le 19 juillet dernier le second programme d'actions de prévention des inondations "PAPI" sur le bassin-versant de la Brévenne-Turdine pour la période 2018-2023.

Après les discours du président du SYRIBT et du sous-préfet de Villefranche, la matinée s’est achevée par la visite de l’ouvrage de ralentissement dynamique de Saint-Romain-de-Popey.

Afin de limiter les effets des inondations, le SYRIBT s’est lancé dans une démarche PAPI depuis 2012 en complément du contrat de rivière.

Avec plus de 10 millions d’euros engagés dont 51,3 % par l’État, le PAPI 2012-2015, prolongé par avenant jusqu’en 2017, a vu la réalisation de mesures phares comme :

  • la construction d’un ouvrage de ralentissement dynamique (retenues sèches) en travers de la Turdine sur la commune de Saint-Romain-de-Popey qui peut stocker jusqu’à 900 000m3 d’eau pour protéger les communes en aval telles que l’Arbresle contre les crues les plus fréquentes ;
  • la mise en place d’un système automatisé de mesures et d’alerte novateur (46 sites) accompagné d’un réseau d’observateurs (120 volontaires) sur le bassin en cas de crue (réseau sentinelle), ce réseau de volontaires a reçu un prix national sur la gestion des risques naturels en 2016 ;
  • la réalisation de diagnostics de vulnérabilité (préalables aux travaux) pour les particuliers, les entreprises et les bâtiments publics, il permet d’accompagner les travaux rendus obligatoires par le PPRi sur les biens existants ;
  • des actions de culture du risque pour sensibiliser les populations aux crues (salon sur les inondations, pose de repères de crue, sensibilisation dans les écoles …).

Le bilan du 1er PAPI est très positif avec 83 % des actions réalisées. Le second programme doit permettre de prolonger cette dynamique avec des actions permettant de réduire les risques, au-delà des inondations sur l’Arbresle, sur les autres secteurs à enjeux comme la traversée de Pontcharra-sur-Turdine.

Dans le cadre de ce second PAPI 2018-2023, ce sont près de 2,5M€ qui sont contractualisés entre le SYRIBT et l’État qui participe à hauteur de 43 %, soit plus d’1M€.

Parmi les mesures phares du PAPI 2018-2023, notons :

  • la Réalisation d’un second ouvrage de ralentissement dynamique sur la Turdine à l'Arbresle et Savigny (en complément de Saint-Romain de Popey) ;
  • l’aménagement de la confluence Torranchin-Turdine à Pontcharra-sur-Turdine ;
  • une action de communication à grande échelle pour rappeler la vulnérabilité du territoire 10 ans après la crue de 2008 s’appuyant sur des actions innovantes de culture du risque (arbres bleus, route des crues, expositions, espace Web mémoire du risque, street art …). Il donnera lieu à plusieurs évènements au cours du mois de septembre 2018.
bt2

La crue de 2008 est la plus forte connue sur le bassin versant Brévenne. Les pluies qui l’ont provoquée avaient un caractère certes rare mais nullement exceptionnel par leur période de retour (de l’ordre de 30 ans). Deux facteurs en ont fait un épisode de crue exceptionnel :

- la répartition des très fortes pluies sur l’ensemble du bassin versant,

- l’état d’humectation des sols du bassin versant saturés par les épisodes antérieurs des 7-8 octobre et surtout du 21 octobre.

La surface totale inondée pour la crue de référence du bassin-versant s’élève à 1199 ha.

Pour plus d’informations sur le PAPI Brévenne-Turdine : http://www.syribt.fr/