Actualités

Pollution atmosphérique : l'information et l'alerte dans le Rhône

 
Pollution atmosphérique : l'information et l'alerte dans le Rhône

L'amélioration de la qualité de l’air est un des objectifs prioritaires de l’Union Européenne, du Gouvernement, de la région Rhône-Alpes et du département du Rhône.

En cas d'épisode de pollution atmosphérique, la gestion de l'information et de l'alerte a été prise en compte dans l'arrêté interministériel du 26 mars 2014, déclinée au niveau régional par un arrêté interpréfectoral du 1er décembre 2014,  ainsi que dans le Rhône où le préfet a approuvé le 13 avril 2015 le plan Orsec schéma départemental d'alerte à la pollution atmosphérique.

Le dispositif de surveillance est assuré par Air Rhône Alpes.

2 secteurs géographiques

La région Rhône-Alpes compte 17 zones géographiques (bassins de vie) où la surveillance de la qualité de l'air est effectuée. Deux zones sont situées dans le Rhône: le « bassin lyonnais/nord Isère » et « la zone des Coteaux ».

4 polluants concernés

Trois polluants sont souvent détectés: l'ozone (O3), le dioxyde d’azote  (NO2), et les particules fines (PM10).
Le dioxyde de soufre (SO2) concerne uniquement quelques établissements industriels.

4 types d'épisodes de pollution

Trois types d’épisodes de pollution se distinguent en fonction de la saison et des polluants présents:

  •   Combustion : épisodes hivernaux, dus principalement aux particules et oxydes d’azote. Chauffage et trafic routiers sont les sources principales, des émissions industrielles peuvent s’ajouter.
  •   Mixte : épisodes d’intersaisons, dus principalement aux particules, d’origine secondaire notamment. En plus des sources habituelles, les activités agricoles peuvent être impliquées (via les émissions d’ammoniac)
  •  Estival :  épisodes estivaux dus principalement à l’ozone. Les activités industrielles, le stockage et la distribution de carburants ainsi que l’usage domestique de solvants sont des sources importantes à prendre en compte, car elles émettent des COV qui participent à la formation d’ozone.

 Le quatrième type d'épisode de pollution est plus marginal, de type industriel, lié au dioxyde de soufre (SO2). Si nécessaire, les entreprises doivent moduler à la baisse leur émission de SO2.

La persistance des épisodes de pollution

Pour chaque polluant, les seuils d'information et d'alerte sont définis en µg/m3. Les seuils d'information ou d'alerte sont constatés sur prévision ou constat. Les seuils d'alerte sont également constatés sur persistance.

 

Un dispositif gradué d'alerte

  • Information et recommandation: Prévenir les atteintes limitées et réversibles sur la santé des populations sensibles.
  • Alerte (trois niveaux): Préserver la santé de toute la population et réduire les émissions polluantes.

Deux types de mesures quand le niveau d'alerte est activé

  • Mesures automatiques : dans les secteurs agricole, résidentiel, industriel et des transports.
    Il s'agit par exemple de limitations temporaires de vitesse. 

  Cependant les mesures de limitation de vitesse ne concernent pas les secteurs ci-dessous : 

    •  Autoroute A7, tunnel sous Fourvière, autoroute A6, boulevard périphérique Nord de Lyon, autoroute A42, RN 346, autoroute A46 Sud et boulevard urbain Sud (RD301);
    • l’autoroute A6 à partir du PR 444+500 en sens Nord-Sud et dans les deux sens de circulation, du PR 445+300 au PR 451+380;
    • le boulevard périphérique Nord de Lyon dans les deux sens de circulation;
    • le boulevard périphérique (RD 383) dans les deux sens de circulation ;
    • l’autoroute A46 Nord, dans les deux sens de circulation, de la RN 346 jusqu’au PR 23+500;
    • l’autoroute A42 dans le sens Lyon-Genève, jusqu’au PR 5+ 300 et, dans le sens Genève-Lyon, à partir du PR 4+353;
    • la RN 346 dans les deux sens de circulation;
    • l’autoroute A46 Sud, dans les deux sens de circulation, de la RN346 jusqu’au PR 48+000;
    • l’autoroute A43 dans le sens Lyon-Chambéry, jusqu’au PR 8+750 et, dans le sens Chambéry-Lyon, à partir du PR 10+200;
    • le boulevard urbain Sud (RD 301) dans les deux sens de circulation;
    • l’autoroute A7 dans les deux sens de circulation entre le PR 0,000 et le PR 9+720;
    • l’autoroute A450 dans les deux sens de circulation
  • Les mesures non automatiques : le préfet du Rhône prend les arrêtés nécessaires dans les secteurs de l'industrie, du transport (par exemple des restrictions de circulation et des abaissements renforcés des vitesses...).

En savoir plus :

les seuils, les zones de vigilance, les actions...les messages sanitaire en cas de dépassement des seuils d'information et de recommandation et d'alerte

L'arrêté interpréfectoral du 1er décembre 2014

> arrete_inter_prefectoral_du_1er_decembre_2014_concernant_la_gestion_des_episodes_de_pollution_atmospherique_en_rhone_alpes - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 3,69 Mb