Actualités

Des femmes à l'honneur : Portrait de Nora Saouli

 
« Je suis déjà française mais c’est un plus »

Le jeudi 12 Mars a eu lieu la cérémonie de remise des décrets de naturalisation à la préfecture du Rhône  présidée par Mr Geraud d’Humières, secrétaire général ajoint pour les affaires régionales.

« L’obtention de la nationalité française est un moment important résultant d’une adhésion aux valeurs de la République française. Etre citoyen français est un choix personnel impliquant droits et devoirs » précise Mr Geraud d’Humières lors de son introduction à la cérémonie.

Nora Saouli, jeune employée de l’industrie pharmaceutique est arrivée en France à l’âge d’un an. Elle s’est toujours considérée comme française. Pour elle l’obtention du décret de naturalisation est le résultat d’un long parcours administratif. Encouragée par son père pour entreprendre les démarches administratives, elle confie avoir pleuré lorqu’elle a reçue sa convocation pour la remise de son décret.

« Je suis française, je me suis toujours perçue comme française, même si je n’avais pas le bout de papier ». En effet, c’est une démarche personnelle qui lui pemet d’être reconnue « aux yeux de l’Etat » comme citoyenne de nationalité française.

Jusqu’alors elle disposait d’un passeport étranger, hors espace Schengen. Elle estime que ce passeport a été un frein dans sa carrière professionnelle. Elle se dit « génée » par les démarches que ce papier imposaient à son employeur dans le cadre de ses déplacemets professionnels en Europe. Par conséquent être française et donc membre de la communauté européenne lui confère de nouveaux droits et facilitera ces déplacements à l’étranger..

Par ailleurs, on peut souligner que l’industrie est un secteur professionnel composé à majorité d’hommes. Nora Saouli fait partie de ces 30 % de femmes qui travaillent dans ce secteur..

La majorité des femmes issues de l’immigration souffrent d’une double discrimination au sein de notre société, victimes des stéréotypes véhiculés sur les femmes, elle subissent aussi la stigmatisation liée aux origines.

Nora Saouli ne veut plus être montrée du doigt, elle est très émue d’avoir obtenue ce décret qui lui confère de nouveaux droits. Devenir française par l’obtention de ce décret est l’aboutissement pour elle de son identité, «  je suis déjà française mais c’est un plus ».